La Sûreté ferroviaire

2 800 agents de la Sûreté ferroviaire, en uniforme, armés et assermentés, veillent à la sûreté des personnes et des biens. Par leur présence visible et rassurante, ils dissuadent les auteurs potentiels d’infraction.

Les missions de l’agent

La prévention : îlotage en tenue dans les gares, accompagnements
des trains et tournées de surveillance sur l’infrastructure et
dans les chantiers (triages, ateliers, entrepôts…) ;

L’intervention : interpellation en flagrant délit des auteurs de délits ou crimes en partenariat avec les services de police nationale et gendarmerie ;

La sûreté économique et financière : lutte contre la fraude (sur les moyens de paiement et le trafic de titres de transport) et la cyberdélinquance.

 

Les pouvoirs de l’agent

  • Constate par Procès Verbaux les infractions à la Police du Transport Ferroviaire ;
  • Selon le cas, relève ou recueille l’identité d’un contrevenant à la Police du Transport Ferroviaire.
  • Est autorisé au port d’armes de 4ème et 6ème catégorie ;
  • Formule une injonction de descendre du train et/ou de sortir des emprises ;
  • Constate le délit de fraude d’habitude, de déclaration intentionnelle de fausse adresse ou de fausse identité, de pénétration illicite dans une cabine de conduite, de vente à la sauvette ;
  • Peut saisir des marchandises mises en vente sans autorisation dans les gares.

 

Le PC National Sûreté (PCNS)

Le PCNS gère l’ensemble des événements Sûreté SNCF. Lorsque le PCNS reçoit un appel d’urgence du personnel de l’entreprise, les agents du PC évaluent alors rapidement la situation et coordonnent les actions des forces de l’ordre et des agents de la Sûreté ferroviaire en capacité d’intervenir dans les plus brefs délais.

78 000 évènements gérés par le PCNS en 2010