Connexion à la revue de presse

Les 4èmes rencontres avec L’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale

Publié le

Le 19 janvier dernier, la direction de la Sûreté SNCF a réuni les élèves officiers de la Gendarmerie Nationale à Issy les Moulineaux. L’occasion pour ces futurs commandants d’unités de gendarmerie de comprendre le fonctionnement de l’environnement ferroviaire.

Stéphane Volant, secrétaire général de SNCF, Christian Lambert, directeur de la Sûreté SNCF, le Général de corps d’armée Michel Pattin, directeur des opérations et de l’emploi à la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale (DGGN) et le Général de brigade Isabelle Guion de Meritens, commandant l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale (EOGN) étaient présents lors de ces rencontres.

 

Crédits photos : Sirpa Gendarmerie

Crédits photos : Sirpa Gendarmerie

 

un travail partenarial renouvelÉ

Les problématiques communes auxquelles font face SNCF et la Gendarmerie Nationale imposent un travail partenarial de proximité et nécessite un renforcement de la connaissance mutuelle. En effet, ces deux entités partagent également les difficultés que peut engendrer une couverture géographique étendue, avec les réalités et les problèmes liés (accidents de personnes, vols de métaux, fraudes aux moyens de paiement, lutte contre la délinquance…). Le domaine ferroviaire fait face à la même population et à la même délinquance que la Gendarmerie Nationale, en effet, 90 % du réseau ferré national se situe en zone gendarmerie. Il est donc essentiel de travailler en coproduction.

Ainsi, ces 4èmes rencontres ont permis à cette nouvelle promotion d’élèves officiers de découvrir l’entreprise, sa production, son organisation et ses contraintes.

Le Groupe Public Ferroviaire s’efforce d’améliorer, par tous les moyens dont il dispose, la sûreté dans les trains et dans les gares. Mais seuls, les agents ne peuvent faire face à l’ensemble des actes délictueux commis sur l’ensemble du réseau. Ainsi, le travail en partenariat entre SNCF et la Gendarmerie Nationale repose sur des missions opérationnelles mais aussi sur des actions de formation conjointes.

Cet évènement entre SNCF et l’EOGN a d’ailleurs été la parfaite illustration du dynamisme partenarial dont font preuves ces deux entités.

Paroles d’acteurs :
Stéphane Volant, secrétaire général de SNCF, s’adressant aux élèves officiers :
“Avant cette journée vous étiez concernés, maintenant vous êtes impliqués”.

 

Crédits photos : Sirpa Gendarmerie

Crédits photos : Sirpa Gendarmerie

le déroulement de cette journée

Cette rencontre qui s’est déroulée au siège de la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale (DGGN) à Issy les Moulineaux, a commencé par une immersion au cœur du système ferroviaire.

Les élèves officiers ont effectivement pu visiter un Centre Opérationnel de Gestion des Circulations (COGC) et le Centre National de Sûreté Ferroviaire (CNSF). Ils ont également assisté à une présentation de la Sûreté Economique et Financière, des interventions en milieu ferroviaire, du traitement des vols de métaux … Au total ce sont dix ateliers qui ont permis de sensibiliser les élèves. Une bonne manière pour eux d’appréhender les problématiques auxquelles ils seront confrontés au cours de leur carrière.

Deux tables rondes se sont ensuite succédées afin d’évoquer le traitement des accidents de personnes et les vols de métaux.

Ces échanges ont aussi été l’occasion de discuter des actions communes déjà mises en place pour lutter contre les actes de malveillance. Depuis juillet 2014, deux conventions partenariales ont été signées :

 

  • La première, a donné naissance à la Cellule de Coopération Opérationnelle (CCOOP) qui est directement intégrée au sein de la direction de la Sûreté, et dans laquelle quatre sous-officiers de gendarmerie assurent un rôle d’interface entre les deux entités.
  • La seconde, a instauré le recours ponctuel à des équipes de la réserve militaire opérationnelle de la Gendarmerie Nationale pour renforcer la surveillance dans les gares et dans les trains, sur les réseaux ferrés régionaux d’Île-de-France et de Rhône-Alpes de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Pour finir, Christian Lambert, directeur de la Sûreté SNCF a rappelé la vocation commune qui lie SNCF et la Gendarmerie Nationale de maintenir la tranquillité des voyageurs.

 Paroles d’acteurs :
Christian Lambert, Directeur de la Sûreté SNCF
“J’espère que cette journée vous permettra de conserver des réflexes ferroviaires pour le bien-être de nos concitoyens dans le cadre de leurs déplacements ”.

 

 

à la une

SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE SNCF ET LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR SNCF ET LA VILLE DE DOURDAN S’ASSOCIENT POUR LA RÉALISATION D’UNE MARCHE EXPLORATOIRE COMPOSÉE DE FEMMES EN PRÉSENCE DE PASCALE BOISTARD L’USAGE DES DRONES POUR LA SÛRETÉ ET LA MAINTENANCE DU RÉSEAU FERROVIAIRE Les 4èmes rencontres avec L’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale

Titre

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus mauris neque, maximus at ante sed, tristique congue quam. Proin tincidunt nunc ipsum, ac rutrum mi fermentum et. Etiam cursus tempor ante et rhoncus. Suspendisse mollis tristique justo, id faucibus eros sodales nec. Sed ut purus vitae nisl ornare ornare at in magna. Proin quis nulla non augue condimentum consequat ut sit amet felis.

×