Connexion à la revue de presse

Sécurité des femmes dans les transports en commun : un plan gouvernemental est sur les rails

Publié le

Le jeudi 9 juillet 2015, la direction de la Sûreté de SNCF a accueilli Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des Droits des femmes et Alain Vidalies, secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche qui ont présenté le « Plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun » du gouvernement lors d’une conférence de presse.

Un plan gouvernemental de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles

Le « Plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles » vise à faire reculer l’ensemble des manifestations de sexisme affectant le droit à la sécurité et limitant les possibilités de présence ou de déplacements des femmes dans l’espace public et les transports.

Il fait suite à l’avis du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) remis en avril dernier montrant que l’ensemble des femmes ont un jour été victimes de harcèlement sexiste ou d’une agression sexuelle dans les transports en commun.

Ce plan se compose de 12 engagements permettant de répondre à 3 grandes priorités identifiées (prévenir, réagir et accompagner pour lutter efficacement et dans la durée contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports).

Source : Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Source : Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Sncf, un acteur impliqué dans le dispositif

Au sein de SNCF, différentes actions vont également être conduites pour s’inscrire durablement dans le plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun.

Des « marches exploratoires » d’usagères et d’élus seront effectuées régulièrement pour améliorer la sécurité des gares et des transports. Elles seront inscrites (et obligatoires une fois par an) dans près de 150 contrats ou stratégies locales de sécurité et prévention de la délinquance concernés par une gare.

De plus, une alerte SMS sera créée via le numéro d’urgence de SNCF, le 31 17. Ce dernier pourra être déployé auprès d’autres opérateurs souhaitant intégrer cette plateforme et une réflexion sur l’harmonisation nationale des numéros de téléphone va être conduite.

Enfin, des mesures de prévention et de formation des personnels seront également prévues.

Télécharger le dossier de presse du « Plan national de lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun » en cliquant ici

à la une

SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE SNCF ET LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR SNCF ET LA VILLE DE DOURDAN S’ASSOCIENT POUR LA RÉALISATION D’UNE MARCHE EXPLORATOIRE COMPOSÉE DE FEMMES EN PRÉSENCE DE PASCALE BOISTARD L’USAGE DES DRONES POUR LA SÛRETÉ ET LA MAINTENANCE DU RÉSEAU FERROVIAIRE Les 4èmes rencontres avec L’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale

Titre

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus mauris neque, maximus at ante sed, tristique congue quam. Proin tincidunt nunc ipsum, ac rutrum mi fermentum et. Etiam cursus tempor ante et rhoncus. Suspendisse mollis tristique justo, id faucibus eros sodales nec. Sed ut purus vitae nisl ornare ornare at in magna. Proin quis nulla non augue condimentum consequat ut sit amet felis.

×