Connexion à la revue de presse

SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE SNCF ET LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

Publié le
Crédits photo : © MAX PPP

Crédits photo : © MAX PPP

Christian Estrosi, président du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte D’Azur et Guillaume Pépy, président du Directoire SNCF, ont signé, vendredi 29 janvier 2016 à Marseille, un protocole d’accord visant à améliorer la qualité du réseau des TER (trains Express Régionaux) en Provence-Alpes-Côte-D’azur. Il a été adopté auparavant par les conseillers régionaux réunis en Assemblée Plénière à l’Hôtel de région, ce même jour.

Avec près de 590 services TER quotidiens, le TER transporte plus de 100 000 voyageurs chaque jour en Provence-Alpes-Côte-D’azur. La Région a souhaité conclure ce protocole d’accord avec SNCF afin d’améliorer la qualité TER et notamment renforcer les mesures de sûreté et de lutte anti-fraude dans les gares et dans les trains.

Ce protocole d’accord se décline en trois volets :

  • l’amélioration de la qualité de service pour les usagers.

 

  • le renforcement de la sûreté et des moyens pour lutter contre la fraude.

 

  • l’amélioration des infrastructures ferroviaires, l’avancement des travaux sur les réseaux

Renforcement de la sûreté à bord des trains et en gare

Près de 6 700 actes malveillants, atteintes aux personnes ou aux biens, vols sans violence et incivisme, ont été commis en 2015 sur le réseau régional. Plus de la moitié ont lieu dans les gares.

Si la tendance globale régionale est à la baisse (-3%), la délinquance a connu une forte augmentation sur certains secteurs comme la Côte d’Azur en 2015 (+14%), près de 40 % de ces actes sont commis dans les Bouches-du-Rhône et 35% dans les Alpes-Maritimes.

Par ailleurs, la fraude est aujourd’hui supérieure à 18% sur le réseau TER de la Région, ce qui impacte fortement les recettes voyageurs et développe un sentiment d’injustice et d’iniquité parmi les usagers en règle. 1 point de fraude dure coûte environ 800 000 € par an.

Déploiement de la vidéo-protection

Les gares de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur sont équipées en vidéo protection avec 840 caméras au total.

 À l’horizon de l’Euro en juin 2016, les gares de Nice-Ville et de Marseille Saint-Charles seront dotées d’un centre de surveillance vidéo ; cet investissement est estimé à 280 000 €. L’ensemble des grandes gares régionales (notamment Toulon et Avignon) fera l’objet également, d’études spécifiques, dès 2016, pour une extension de ce dispositif de supervision. Ces études spécifiques, seront lancées concernant :

  • la poursuite de l’équipement du parc de matériel roulant en caméras (41 % des trains équipés, 75 % quand les livraisons de nouveaux matériels seront effectives) ;
  • l’expérimentation des caméras embarquées avec diffusion des images en temps réel dans les centres de surveillance vidéo ;
  • la poursuite du déploiement des caméras de surveillance dans les gares.

Mise en place de deux équipes de sûreté et de lutte anti-fraude régionales

L’intensification de la lutte anti-fraude est un objectif commun qui contribue à la sûreté des usagers. Deux équipes mobiles d’intervention composées d’agents de la sûreté ferroviaire, de contrôleurs et d’agents d’escale qui seront implantées sur les zones « Azur » et « Provence-Alpes » vont ainsi être créées. Une centaine de personnes sera affectée à ces nouvelles missions.

Ces nouvelles équipes seront pleinement opérationnelles à l’automne 2016. Dans l’attente de leur déploiement, des moyens seront affectés au réseau régional par SNCF, notamment lors de l’Euro 2016.

Déploiement de portiques et tourniquets dans les gares

SNCF expérimente en 2016 des dispositifs de contrôle des billets en amont de l’accès aux trains pour le TGV.

En fonction des résultats de cette expérimentation, il est convenu de déployer des dispositifs de contrôle des billets en amont de l’accès aux trains. À cet effet, la Région va s’engager, dès le premier semestre 2016, en liaison avec les pôles de compétitivité régionaux compétents et SNCF, dans une recherche de solutions innovantes.

SNCF et le Conseil Régional élaborent un plan d’actions pour tester et déployer ces nouveaux dispositifs. Parallèlement, concernant le fonctionnement, une réorganisation progressive des moyens actuellement affectés au contrôle et à la lutte anti-fraude sera étudiée.

à la une

SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE SNCF ET LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR SNCF ET LA VILLE DE DOURDAN S’ASSOCIENT POUR LA RÉALISATION D’UNE MARCHE EXPLORATOIRE COMPOSÉE DE FEMMES EN PRÉSENCE DE PASCALE BOISTARD L’USAGE DES DRONES POUR LA SÛRETÉ ET LA MAINTENANCE DU RÉSEAU FERROVIAIRE Les 4èmes rencontres avec L’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale

Titre

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus mauris neque, maximus at ante sed, tristique congue quam. Proin tincidunt nunc ipsum, ac rutrum mi fermentum et. Etiam cursus tempor ante et rhoncus. Suspendisse mollis tristique justo, id faucibus eros sodales nec. Sed ut purus vitae nisl ornare ornare at in magna. Proin quis nulla non augue condimentum consequat ut sit amet felis.

×